Comprendre l’eczéma et sa sensibilité aux infections

0
108

L’eczéma, connu sous le nom médical de dermatite atopique, est une affection cutanée chronique caractérisée par des plaques de peau sèche et des démangeaisons. La barrière cutanée compromise dans l’eczéma est une porte d’entrée pour différents agents pathogènes, en particulier la bactérie Staphylococcus aureus, pour provoquer des infections secondaires.

Sommaire

Distinguer l’eczéma des infections bactériennes

L’altération de la barrière cutanée chez les personnes atteintes d’eczéma accroît le risque de pénétration bactérienne et d’infection. L’eczéma se manifeste par une inflammation de la peau qui, selon la carnation, peut aller du rose au rouge chez les personnes à la peau plus claire, et du violet au gris chez les personnes à la peau plus foncée. Alors que l’eczéma affecte généralement certaines régions de la peau telles que le visage, le cou, les coudes et les genoux, les infections bactériennes peuvent se manifester sur différentes parties de la peau.

Parfois, des infections cutanées comme l’impétigo peuvent être confondues avec l’eczéma en raison de leur similitude d’aspect. Toutefois, l’impétigo se reconnaît souvent à la croûte couleur miel qui recouvre la zone touchée. Il est possible qu’une personne souffre à la fois d’une poussée d’eczéma et d’une infection bactérienne.

Le risque élevé d’infections bactériennes en cas d’eczéma

Les personnes atteintes d’eczéma sont plus vulnérables aux infections bactériennes, en particulier celles causées par S. aureus, en raison de l’absence d’une barrière cutanée solide. Le S. aureus est présent sur la peau de nombreuses personnes en bonne santé sans causer de dommages ; cependant, la barrière cutanée perturbée dans l’eczéma permet à ces bactéries de pénétrer plus facilement dans la peau. Pour aggraver le problème, la peau affectée par l’eczéma contient souvent moins de peptides antimicrobiens et manque de l’humidité et des huiles naturelles généralement présentes sur une peau saine, ce qui réduit sa capacité de défense contre la colonisation bactérienne.

Mesures préventives contre les infections bactériennes

Pour minimiser le risque d’infections bactériennes, les individus peuvent adopter plusieurs pratiques d’hygiène. Il est essentiel de se laver régulièrement les mains à l’eau tiède et au savon doux, en particulier avant de manipuler des médicaments ou d’effectuer des soins de la peau. Il est conseillé de prendre un bain quotidien à l’eau tiède et de limiter la durée de la douche à 15 minutes, en utilisant des produits nettoyants doux pour éliminer délicatement les bactéries de la surface de la peau.

Après le bain, il convient d’appliquer rapidement une crème hydratante solide dans les 2 à 3 minutes qui suivent afin de fixer l’humidité, d’empêcher le dessèchement de la peau et de renforcer la barrière cutanée. Le lavage fréquent du linge et des vêtements, de préférence à l’eau chaude, et l’utilisation de vinaigre blanc pour désinfecter les surfaces fréquemment touchées, peuvent constituer une protection supplémentaire contre la prolifération bactérienne.

Stratégies de prise en charge à domicile de l’eczéma bactérien

Bien qu’un traitement médical professionnel soit recommandé pour gérer l’eczéma et les infections qui l’accompagnent, les pratiques de soins à domicile peuvent contribuer à la gestion de la maladie. L’utilisation d’un savon doux pour nettoyer la zone affectée et l’application de pommades antibactériennes en vente libre peuvent être utiles, bien que toute aggravation de l’état de la peau après l’application d’une pommade doive entraîner l’arrêt de l’utilisation et la consultation d’un médecin.

Les bains à l’eau de Javel peuvent être efficaces pour réduire la charge bactérienne et les poussées d’eczéma. Toutefois, il est important de consulter un dermatologue pour obtenir des conseils appropriés sur le régime, qui ne doit jamais inclure l’application directe d’eau de Javel sur la peau.

Interventions médicales pour l’eczéma et les infections secondaires

Les dermatologues prescrivent souvent des traitements pour soulager l’inflammation liée à l’eczéma :

  • des corticostéroïdes topiques

  • des inhibiteurs de la phosphodiestérase 4 (par exemple, crisaborole)

  • des inhibiteurs de la Janus kinase (par exemple, Ruxolitinib)

  • des inhibiteurs de la calcineurine (p. ex. crème de pimécrolimus, pommade de tacrolimus)

Dans les cas graves, des traitements systémiques tels que des médicaments oraux ou injectables, y compris le méthotrexate et les inhibiteurs de JAK comme l’abrocitinib, peuvent être nécessaires. Les thérapies injectables, le dupilumab et le tralokinumab-ldrm, sont des options pour les cas plus intensifs.

Les infections cutanées bactériennes nécessitent des antibiotiques topiques, comme la mupirocine, ou des antibiotiques oraux, qu’un prestataire de soins de santé doit choisir en fonction de la souche bactérienne spécifique identifiée par les prélèvements cutanés.

Reconnaître l’implication bactérienne dans l’eczéma

Une infection bactérienne dans le contexte de l’eczéma peut être indiquée par la présence d’une croûte dorée sur les zones cutanées enflammées, accompagnée de symptômes comme la douleur, la rougeur, l’enflure, le pus et l’écoulement de liquide. Dans les cas critiques, une atteinte systémique peut survenir, provoquant de la fièvre, des frissons ou des douleurs musculaires, ce qui nécessite une attention médicale immédiate.

Quand l’eczéma bactérien devient systémique

Les infections bactériennes associées à l’eczéma peuvent parfois s’infiltrer dans le système, affectant la circulation sanguine et les organes internes. Il peut s’agir d’une urgence médicale, et il est donc essentiel de surveiller les signes systémiques tels qu’une fièvre persistante, un malaise important ou une instabilité hémodynamique, qui nécessitent une intervention médicale urgente.

En conclusion, si l’eczéma lui-même n’engendre pas directement des infections, ses effets sur la peau créent des conditions favorables au développement de telles infections. L’application proactive de mesures d’hygiène, associée à des traitements médicaux adaptés, reste la pierre angulaire de la prise en charge de l’eczéma et de ses complications potentielles.